Français langue et Culture


Aller au contenu

Menu principal:


Lexique pour l'étude d'un texte argumentatif

Français Lycée > Premiere > Argumentation

Lexique pour l'étude des textes argumentatifs

• argument : c'est une idée qui s'intègre â un raisonnement ; (argumentation s'appuie sur une démarche logique et explicite.

• champ lexical : ensemble des mots, substantifs, adjectifs, verbes de la même famille désignant une même part de réalité, une même notion.

• champ sémantique : ensemble des sens disponibies d'un mot selon le contexte.

• connecteur logique : outil grammatical qui exprime une relation logique (cause, conséquence, opposition, concession...}.

• connotations : ce sont les significations secondaires associées, de façon permanente, à 1a signification principale (ou dénotation) d'un mat dans un contexte donné ; elles reflètent les sentiments, les intentions du locuteur.

• dénotation :c'est le ou les sens d'un mot que fon peut trouver dans le dictionnaire.

• destinataire : c'est la (les) personnels) à qui s'adresse le locuteur (il est lié à la 2è personne du singulier ou du pluriel, et à la 1è du pluriel si le locuteur (associe à ses propos}.

• locuteur : c'est celui qui énonce un message (il s'exprime à la 1 è personne du singulier) ; il manifeste sa présence par des indices d'énonciation (il ne s'agit pas toujours de fauteur, ce peut être un de ses personnages).

• discours : c'est tout énoncé, écrit ou oral, dans lequel l'émetteur de l'énoncé multiplie les références à l'acte d'énonciation (identité des interlocuteurs, lieu et moment de l'énonciation, attitude des interlocuteurs...) pour entrer ou rester en contact.

• récit : c'est tout énoncé, écrit ou oral, dans lequel l'émetteur de l'énoncé au les marques de l'acte d'énonciation sont délibérément absentes.

• discuter une thèse : c'est réfléchir à la valeur d'une opinion en pesant le pour et le contre.

• éloge : ce sont des paroles ou un écrit à la louange de quelqu'un ou de quelque chose.

• indices d'énonciation : ce sont les marques de personne (pronoms personnels, indéfinis, pronoms et adjectifs possessifs...), des repëres temporels (temps des verbes, adverbes de temps), des indications sur le lieu (adverbes de lieu) ; ils reflètent la présence et la position du locuteur. On les appelle aussi embrayeurs.

•embrayeurs : ce sont les mots dont le référent dépend de la situation d'énonciation, comme les pronoms " je" et "tu" (ou "nous" et "vous") qui désignent (émetteur et le récepteur du propos, les adjectifs démonstratifs et possessifs qui y renvoient, les adverbes de lieu ("ici" et "là"), les adverbes de temps ("maintenant", "aujourd'hui" ou "hier")...

• énonciation : c'est (acte de production d'un énoncé par un locuteur qui présente des traces de son énonciation, et peut mettre en scène, de façon plus ou moins précise, le locuteur, sa pensée ou le sujet de l'énonciation.

• énoncé : c'est ce qui est dit ou écrit ; il s'actualise sous la forme d'un discours ou d'un récit.

• étayer une thèse : c'est renforcer une thèse par des arguments et des exemples supplémentaires.

• exemple : c'est un fait analogue au fait en question dans un propos qui est considéré par rapport à lui ; il sert à illustrer, prouver, éclairer.

• explicite : c`est ce qui est énoncé complètement et ne peut prêter à aucune contestation.

• implicite : c'est un sous-entendu qui s'adresse à la sensibilité, à (imagination, au raisonnement du destinataire.

• présupposition : c'est un message suggéré uniquement au raisonnement du destinataire.

• sous-entendu : c'est faire comprendre quelque chose de façon indirecte, en s'appuyant sur des éléments qui restent non-dit mais compris.

• expression appréciative : elle exprime le jugement favorable du locuteur ; le lexique est alors élogieux, valorisant, mélioratif.

• expression dépréciative : elle connote la critique, le dédain et parfois le dégoût ; le lexique est souvent péjoratif.

• figures de style : c'est (ensemble de procédés et de techniques permettant de s'exprimer correctement et avec éloquence ; les tournures de style rendent plus vive (expression de la pensée.

• rhétorique :c'est la discipline qui autrefois enseignait fart oratoire et littéraire, ce sont les moyens par lesquels on entend donner plus d'efficacité à un discours, oral ou écrit.

• intentions du locuteur : c'est le but que se fixe le locuteur pour son argumentation ; il peut s'agir de persuader, convaincre, émouvoir, séduire, provoquer, démontrer...

• rnodalisations : ce sont les marques de jugement ou de sentiment du locuteur.

• modalisateurs : ce sont les mots et les procédés grammaticaux qui traduisent (attitude d'un locuteur par rapport à son énoncé, c'est-à-dire le doute, la certitude, la critique,...}.

• modalité : c'est le synonyme de "forme". ex : les modalités de phrases sont les formes déclarative, interrogative, exclamative, impérative.

• nature du raisonnement : il peut être déductif, inductif, absurde, etc...

• pamphlet : c'est un écrit satirique d'actualité, court et violent, dirigé contre une personnalité connue ou contre une institution.

• paratexte : c'est (ensemble des indices "à côté" du texte qui permettent d'en connaître davantage sur lui (nom de fauteur, siècle, typographie, titre, ...).

• plaidoyer : discours oral ou écrit qui défend, avec vigueur et éloquence, une opinion ou un

parti-pris. (son contraire : réquisitoire)

• progression du l'argumentation : c'est la manière de développer les arguments ; elle peut étre linéaire, éclatée ou à thème constant.

• réfuter une thèse : c'est s'opposer à une argumentation en prouvant sa fausseté.

• registre de langue : c'est la manière de s'exprimer qui reflète la culture, le milieu social du locuteur ; il peut être familier, courant ou soutenu.

• relation (lien) logique : c'est un enchaînements d'une idée à Vautre (souvent des adverbes, des locutions adverbiales, conjonction de subordination et de coordination) ; elle peut être explicite ou implicite. Elle peut exprimer la cause, la conséquence...

• syntaxe : c'est la partie de la grammaire qui décrit les régies par lesquelles les unités linguistiques se combinent en phrases ; ensemble des règles d'écriture d'un langage.

• thème : c'est ce dont il est question principalement dans l`énoncé.

• thèse : c'est la position du locuteur à (égard du sujet, du thème qu'il évoque.

• tonalité : ensemble des éléments qui traduisent les sentiments, les intentions, la sensibilité du locuteur dans sa manière de traiter un sujet ; elle peut être ironique, pathétique, didactique, satirique, polémique, oratoire...




Revenir au contenu | Revenir au menu